Zéro-waste oui, mais quel emballage alimentaire favoriser ?

Zéro-waste oui, mais quel emballage alimentaire favoriser ?

Verre, plastique, carton, papier aluminium … Toute une palette d’emballages alimentaires pour conserver nos aliments au quotidien.

Mais qu’en est-il des conséquences sur ma santé et l’environnement ?

Imagine le vide absolu dans ta poubelle… Une idée emballante non ? Cette histoire là commence souvent par un contenant alimentaire… et oui on en revient toujours à manger (mon sujet de prédilection tu auras remarqué).

Au hit parade des emballages le grand gagnant toutes catégories c’est le « Verre », un vrai champion !
Sans risque pour la santé et le plus sûr pour conserver. Naturel, imperméable, inerte, neutre, il est aussi chic et choc selon comment on l’habille.
« C’est la référence absolue puisqu’il n’y a aucune interaction entre le produit et l’emballage, c’est d’ailleurs pour cela que tous les équipements de laboratoire sont en verre pour éviter d’interagir avec les molécules. » confirme Jacques Bordat, président de la Fédération des Industries du Verre.

C’est aussi le seul matériau recyclable à 100 % et à l’infini, sans perte de poids ni de qualité, tout en économisant de l’énergie puisqu’il fond à plus basse température.

Pourquoi éviter le plastique ?

Très utilisés dans l’agro-alimentaire, les emballages et boîtes en plastique sont une plaie environnementale avec leurs pollutions et leurs matières premières issues des hydrocarbures. Pire, ils ne sont pas sans danger pour notre santé : plusieurs études ont montré que des composants chimiques ajoutés pendant la fabrication des plastiques – tels que le bisphénol A et les phtalates – pouvaient migrer vers les aliments. Le Bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien susceptible d’avoir des effets néfastes sur le système reproducteur, le cerveau et l’organisme.

L’idéal est donc de n’utiliser aucun contenant alimentaire en plastique, ou alors prendre soin d’identifier les plastiques recyclables (voir tableau ci-dessous)

L’emballage cartonné recyclé, un faux-ami ?

Du paquet de céréales à la boîte de thé en passant par la brique de jus de fruits, nos cuisines regorgent de boîtes d’emballages en carton.
Côté environnement, le papier et le carton se recyclent sans problème et redonnent vie à des journaux, magazines et enveloppes en tout genre, mais il existe une ombre au tableau.

En 2015, l’ONG Foodwatch révélait que 60% de produits de grandes marques de l’agroalimentaire testés étaient potentiellement cancérogènes. La cause ? La migration d’huiles minérales (MOAH) utilisées comme encre d’impression sur les emballages cartonnés, encore plus nocives lorsque le carton est recyclé.

Pour résumer :

Le verre tu préféreras afin de conserver pâtes, farine, riz, légumineuses, épices mais aussi au frigo pour stocker des restes, de la viande, de la charcuterie et même la salade.
Pour mettre en bocaux tes fruits et légumes frais pour en profiter le reste de l’année. Même pour l’eau, les jus, le lait, les bouteilles en verre restent la meilleure option.

Comment identifier les plastiques sur les emballages ? 

Il est préférable d’éviter les catégories 1, 3, 6 et particulièrement la 7 qui correspond à la classe « divers » des plastiques, plus à même de contenir du Bisphénol A.

 

Source Nature Science

J’espère que tu as appris quelque chose et que tu vas pouvoir mettre en pratique. Je te dis à mercredi prochain pour un nouvel article « Ecolo, Bobo, bon bon » !

Et n’hésite pas à commenter, partager tes trucs et astuces.

Wendy G.

 

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Conception : Sur Mesure

Zéro-waste oui, mais quel emballage alimentaire favoriser ?

Zéro-waste oui, mais quel emballage alimentaire favoriser ?

Verre, plastique, carton, papier aluminium … Toute une palette d’emballages alimentaires pour conserver nos aliments au quotidien.

Mais qu’en est-il des conséquences sur ma santé et l’environnement ?

Imagine le vide absolu dans ta poubelle… Une idée emballante non ? Cette histoire là commence souvent par un contenant alimentaire… et oui on en revient toujours à manger (mon sujet de prédilection tu auras remarqué).

Au hit parade des emballages le grand gagnant toutes catégories c’est le « Verre », un vrai champion !
Sans risque pour la santé et le plus sûr pour conserver. Naturel, imperméable, inerte, neutre, il est aussi chic et choc selon comment on l’habille.
« C’est la référence absolue puisqu’il n’y a aucune interaction entre le produit et l’emballage, c’est d’ailleurs pour cela que tous les équipements de laboratoire sont en verre pour éviter d’interagir avec les molécules. » confirme Jacques Bordat, président de la Fédération des Industries du Verre.

C’est aussi le seul matériau recyclable à 100 % et à l’infini, sans perte de poids ni de qualité, tout en économisant de l’énergie puisqu’il fond à plus basse température.

Pourquoi éviter le plastique ?

Très utilisés dans l’agro-alimentaire, les emballages et boîtes en plastique sont une plaie environnementale avec leurs pollutions et leurs matières premières issues des hydrocarbures. Pire, ils ne sont pas sans danger pour notre santé : plusieurs études ont montré que des composants chimiques ajoutés pendant la fabrication des plastiques – tels que le bisphénol A et les phtalates – pouvaient migrer vers les aliments. Le Bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien susceptible d’avoir des effets néfastes sur le système reproducteur, le cerveau et l’organisme.

L’idéal est donc de n’utiliser aucun contenant alimentaire en plastique, ou alors prendre soin d’identifier les plastiques recyclables (voir tableau ci-dessous)

L’emballage cartonné recyclé, un faux-ami ?

Du paquet de céréales à la boîte de thé en passant par la brique de jus de fruits, nos cuisines regorgent de boîtes d’emballages en carton.
Côté environnement, le papier et le carton se recyclent sans problème et redonnent vie à des journaux, magazines et enveloppes en tout genre, mais il existe une ombre au tableau.

En 2015, l’ONG Foodwatch révélait que 60% de produits de grandes marques de l’agroalimentaire testés étaient potentiellement cancérogènes. La cause ? La migration d’huiles minérales (MOAH) utilisées comme encre d’impression sur les emballages cartonnés, encore plus nocives lorsque le carton est recyclé.

Pour résumer :

Le verre tu préféreras afin de conserver pâtes, farine, riz, légumineuses, épices mais aussi au frigo pour stocker des restes, de la viande, de la charcuterie et même la salade.
Pour mettre en bocaux tes fruits et légumes frais pour en profiter le reste de l’année. Même pour l’eau, les jus, le lait, les bouteilles en verre restent la meilleure option.

Comment identifier les plastiques sur les emballages ? 

Il est préférable d’éviter les catégories 1, 3, 6 et particulièrement la 7 qui correspond à la classe « divers » des plastiques, plus à même de contenir du Bisphénol A.

 

Source Nature Science

J’espère que tu as appris quelque chose et que tu vas pouvoir mettre en pratique. Je te dis à mercredi prochain pour un nouvel article « Ecolo, Bobo, bon bon » !

Et n’hésite pas à commenter, partager tes trucs et astuces.

Wendy G.

 

 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Conception : Sur Mesure